L’énergie solaire est de plus en plus mise en avant et soutenue dans de nombreux pays. En effet, elle apparaît aujourd’hui comme une alternative essentielle dans ce monde qui doit impérativement reconvertir une partie au moins de son potentiel énergétique, cela afin de pouvoir faire face au défi de la préservation écologique planétaire. Ce mode novateur d’énergie est soutenu par notre logique d’entreprise chez Olympicall, en tant que service spécialisé dans la prise de rendez-vous qualifiés (voir plus). 

Une source d’énergie propre et naturelle

Le soleil qui est situé à une distance de 150 millions de km de la Terre, véhicule une énergie électromagnétique au travers de son rayonnement. En captant cette énergie lumineuse par le moyen de panneaux photovoltaïques, nous parvenons ainsi à fabriquer de l’électricité sans polluer car ce mode de production ne contribue pas en aval du système à dégager du gaz à effet de serre et c’est là que réside surtout son avantage. Trois éléments principaux régissent la conversion de l’énergie solaire dans une telle application. En tout premier lieu nous avons les panneaux solaires qui sont les éléments chargés de capter la lumière afin d’en faire du courant continu. Puis, il y a un ondulateur qui à lui pour rôle de transformer ce courant continu en un courant alternatif, le rendant par cette action adapté aux installations des surfaces habitables. Enfin, dans un troisième temps, le système compte un compteur qui établit un relevé de consommation.

Histoire de sa découverte

C’est au 19ème siècle, en 1839 qu’un homme du nom de Edmond Becquerel parvient au cours d’une expérience à convertir pour la première fois de la lumière en électricité et cela est nommé à ce moment là  »effet photovoltaïque ». Puis, en 1916, Robert Andrews Millikan va parvenir lui au moyen d’une cellule solaire à produire de l’électricité. Passé cette avancée pour la science, une durée d’une quarantaine d’années va s’écouler dans laquelle les chercheurs ne vont plus s’intéresser à ce domaine de la science. Cela est à nouveau mis à l’ordre du jour en 1954 aux Etats-Unis par trois chercheurs des noms de Prince, Chapin et Pearson. Ces trois-là mettent au point une cellule photovoltaïque capable de produire 9% de rendement. Les laboratoire Bell se chargent alors de mettre au point un premier type de panneau qui est alors très onéreux. Avec la conquête de l’espace, l’industrie spatiale investit beaucoup dans le domaine du photovoltaïque car celui-ci apparaît comme étant l’unique moyen possible d’alimenter les satellites grâce à un fonctionnement non-nucléaire. Dans le domaine du bâtiment, c’est en 1973 que la première maison fonctionnant au photovoltaïque fut élaborée à l’université de Delaware aux Etats-Unis.

Votre agent spécialisé dans la prise de rendez-vous qualifiés vous informe qu’aujourd’hui, grâce à l’évolution des technologies, les ingénieurs du photovoltaïque ont réussi à mettre au point des panneaux solaires flexibles très fins de 4 millimètres d’épaisseur seulement !